«A l’eau castor!»

Exterminé de Suisse il y près de deux cents ans, ce n’est qu’en 1958 que le castor y fut réintroduit avec succès. L’AGPN (Association Genevoise pour la Protection de la Nature), aujourd’hui Pro Natura Genève, était à l’origine de ce projet et put le réaliser suite à d’importants préparatifs et une autorisation de réintroduction en bonne et due forme.
D’autres réintroductions suivirent. Malgré cela, les différentes populations de castor demeurent réduites et isolées les unes des autres.

 

Le castor conquiert la Suisse

L’inventaire 2007/2008 des castors a évalué l'effectif des castors à 1600 individus. Les castors sont en effet redevenus fréquents en Suisse occidentale et du nord-est. La rupture de peuplement sur le Plateau n'existe plus. Entre temps l'OFEV estime que le nombre de castor se montent actuellement à 2800 individus. Néanmoins, notre engagement en faveur des castors et de leur habitat est toujours et encore d’actualité. Les projets régionaux Pro Natura «A l’eau Castor!» se concentrent sur la suppression des obstacles à leur passage et sur davantage de rivières et de fleuves vivants dans notre pays.

 

Le début de l’histoire…

En 1996, des collaborateurs de la centrale hydroélectrique d’Augst (BL) découvrent par hasard dans la grille protégeant l’arrivée à la turbine, un castor totalement épuisé et luttant pour sa survie. Un coup de chance pour lui, car il fut sauvé.

 

Pro Natura Bâle Campagne réagit et initia l’action «HALLO BIBER!» pour une période de 10 ans. La situation à la centrale d’Augst s’est actuellement améliorée grâce à la pose d’une passe à castors, suite à’ l’intervention de Pro Natura et des exploitants.

 

Une vie de castor dangereuse

De nombreux périls guettent les castors dans nos cours d’eau, mettant leur vie en danger. En sus des obstacles insurmontables comme les centrales hydrauliques au fil de l’eau, trop de rives canalisées et bétonnées enserrent nos cours d’eau: environ 90 % d’entre eux n’évoluent plus naturellement.

Pro Natura souhaite changer cette donne – en faveur du castor, d’innombrables autres espèces animales et végétales, ainsi que pour l’être humain. «A l’eau castor!» a été lancé en mars 2007 et prévoit de dérouler un tapis rouge à ce sympathique rongeur en lui consacrant de nombreux projets de renaturation.

 

De retour à Biberist, Biberbrugg et Bibrelèque Malgré toutes les difficultés qu’il a rencontrées, le castor a survécu et il est revenue à Birstal 2010. Davantage de berges naturelles!

 

En collaboration avec les communes et les cantons, des organisations partenaires et des sponsors privés, Pro Natura veut rendre les obstacles des castors «perméables», préserver les habitats du rongeur et redonner leur aspect naturel à des portions de rivières.